Ne sois pas arrogant juste parce que tu fais du Jiu Jitsu

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

À un certain moment au cours de ton parcours dans le  jiu jitsu brésilien,  tu auras peut-être un moment où tu te sentira invincible.

Mec, tu peux étrangler les gens maintenant. Avec leurs propres vêtements en plus !

Tu sais faire des trucs comme à l’UFC.

Tu en sais maintenant plus que la personne moyenne sur la façon de casser des bras et étrangler les gens avec rien d’autre que ton propre corps et quelques connaissances sur l’effet de levier et l’anatomie, et ça fait plaisir non ?

Le Jiu Jitsu n’est pas la réponse à tout

Regardes, le jiu jitsu est un art martial très efficace, et il peut vraiment t’aider à maîtriser des adversaires inexpérimentés si tu es attaqué.

Malheureusement, et je suis désolé de casser le mythe mais le JJB, ce n’est pas le sport ultime comme beaucoup de monde le pense, et les résultats peuvent être au mieux inquiétant et au pire vraiment dangereux.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Jiu Jitsu vs The world

Souvent, c’est généralement vers la fin de la ceinture blanche ou début de bleue que de nombreux pratiquants de jiu jitsu commencent à penser que ce qu’ils savent est suffisant pour battre n’importe quel gars hyper grand et baraqué mais inexpérimenté qui franchit les portes du club.

Ils ont été biberonnés aux récits selon lequel les petits et les experts peuvent battre les grands et les forts, et ils pensent que le récit peut être appliqué universellement.

Les rêves brisés du Jiu Jitsuka

Tu est ceinture bleue et tu es soumis par un débutant motivé qui a passé une kimura en force et rendu ta finesse technique inutile.

Tu vas hausser les épaules et te dire que l’autre a eu de la chance et que tu peux toujours battre tous ceux qui passent le pas de la porte du club pour leur premier cours.

Cependant, quelques années plus tard, cette illusion est souvent brisée.

Tu es ceinture violette ou marron et tu pourrais vraiment avoir du mal avec un gars moins expérimenté, un gars super fort physiquement, agressif et imprévisible, ou alors qui un secret passif de judoka de compétition.

Tu te fais dominer par quelqu’un qui, normalement tu devrais facilement être capable de battre.

Et donc tout à coup, l’image d’une éventuelle invincibilité que tu avais dans tes ceintures inférieures, et bien, sera observée pour ce qu’elle était vraiment: un simple fantasme.

Cela ne veut pas dire que cela se produira tout le temps, normalement, au moment où tu atteint la ceinture violette ou marron, tu domine la plupart du temps tes partenaires d’entrainement des ceintures inférieures.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Les renversements depuis la garde fermée

Se faire battre ou simplement avoir du mal contre un nouvel élève n’est peut-être qu’un coup de chance, mais c’est aussi la preuve qu’il est possible d’être dominé par quelqu’un qui ne connaît pas le jiu jitsu.

Et oui ! C’est possible (je sais ça fait mal)

En plus, gardes à l’esprit que  tout ça, se passe dans un environnement contrôlé et relativement sûr…

Mais…

Si cette interaction devait avoir lieu dans des circonstances moins amicales (une bagarre dans un bar ou avec un automobiliste énervé), tu pourrais tomber contre quelqu’un qui voudrais VRAIMENT te défoncer !

Des slams, des percussions ou d’autres attaques bien plus grave seraient tous possibles, et s’appuyer sur l’idée que «la technique bat toujours la force» pourrait te faire tuer.

La force tranquille

Il faut être fier de pratiquer le Jiu Jitsu parce que c’est une pratique passionnante et dont nous partageons tous les valeurs communes.

Ok il nous rend plus a même de nous défendre si nécéssaire…

Mais…

Il faut garder la tête sur les épaules et ne pas présumer que puisque qu’il nous arrive de soumettre un adversaire plus imposant à l’entrainement sur un tatami bien tendre, on sera capable d’en faire de même dans une bagarre dans la rue !

Éviter d’avoir à utiliser ce qu’on a appris devrait toujours être notre première priorité, et si jamais on est obligé d’y aller, il ne faut  jamais supposer qu’on est en sécurité tant que la situation ne s’est pas complètement calmé.

J’ai pas de problème de dire que j’ai peur de me battre, oui ! Car je sais que trop bien à quel point ça peut mal tourner, que ce soit pour moi ou mon adversaire. Qu’il me traite de lâche, cela m’indiffère !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Le Jiu Jitsu : efficace pour la self-defense ?

C’est peut-être parce que j’approche les 40 ans et que je suis père de famille,  à 20 ans je ne pensais pas comme ça !

La technique peut battre la force brute c’est vrai, parfois mais la désescalade battra toujours la confrontation inutile.

C’est ça LA FORCE TRANQUILLE !

Qu’est-ce que tu en penses?

(319)


Partager l'article
  •  
  •  
  •