6 principes qui vous garantissent d’améliorer votre passage de garde

passage de garde jiu jitsu technique
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Passage de garde : 6 concepts clés pour l’améliorer à coup sûr

passage de garde jiu jitsu
Crédit Jiu Jitsu Style Magazine
Par Nic Gregoriades

Je considère le passage de garde pour l’un des aspects les plus difficiles du Jiu Jitsu brésilien, mais aussi l’un des plus gratifiants. Parce que nous passons tellement de temps dans cette situation, il est important de mettre l’accent sur l’amélioration de cette qualité qu’est le passage de garde.

Intégrer n’importe lequel de ces principes à lui seul fera la différence dans votre jeu “au-dessus”. Choisissez-en un et travaillez le sur plusieurs semaines.

Une fois que vous l’avez bien assimilé, passez au suivant. Quand il seront tous dans votre repertoire et que vous arrivez à les combiner de manière efficace, vous serez un cauchemar même pour les meilleurs de ceux qui ont la réputation d’avoir une garde impassable.

1. Pour un passage de garde efficace, gardez votre centre de gravité bas

La distance entre votre centre de gravité et le tapis est directement proportionnel à la facilité avec laquelle votre adversaire va vous renverser ou pas lorsque vous êtes dans sa garde. Tous renversement réussi provient d’une elevation du centre de gravité du combattant au dessus.

Il y aura bien des moments où vous aurez besoin d’avoir les hanches plus hautes durant le passage de garde (en se mettant debout pas exemple) où il faudra être très attentifs aux tentatives de renversement.

Beaucoup de renversements peuvent être totalement annihilés simplement en baissant les hanches (et donc votre centre de gravité) vers le tatami. en règle générale, l’objectif est d’avoir les hanches aussi proches que possible du tapis.

2. “Montez à l’échelle”

Imaginez votre corps comme une échelle, les pieds étant le premier échelon. Les genou, le bassin et les épaules représentant les autres échelons. Votre objectif est de remonter l’échelle et de ne jamais en redescendre. Une fois un échelon passé, vous ne revenez pas en arrière. L’échelon le plus important a passer sont les pieds dans un passage de garde.

Voir la vidéo ci dessous qui explique le concept

3. Bloquez les pieds

C’est quelques chose que j’ai commencé à comprendre et a intégré à mon Jiu Jitsu récemment et ça a fait une grande différence. 80%  de la garde de votre adversaire est créée par ses crochets, en l’occurence ses pieds. Ses genoux et ses hanches sont secondaires. Ces crochets sont les échelons de l’échelle les plus difficiles à passer et représentent ce qui vous empêche dans le passage de garde.

Imaginez combien il serait facile de passer la garde de quelqu’un sans pied! Ou bien prenez un partenaire d’entrainement et demandez lui de vous empêcher de passer sa garde sans utiliser ses pieds.

Nous pouvons utiliser cela en manipulant et contrôlant les pieds en empêchant l’adversaire de mettre ses crochets.

Maintenant, dès que quelqu’un essaye d’utiliser une garde ouverte sur moi, la première chose que je fais est de saisir un ou ses deux pieds et je les incline vers le bas pour qu’ils n’ai plus la forme de “crochet”.

Non seulement cela empêche l’adversaire de vous contrôler avec ses pieds, en plus cela affaibli l’ensemble du bas du corps ce qui facilite les étapes suivantes du passage.

4. Bloquez les hanches

La possibilité de votre adversaire à monter ses hanches, à ponter ou à faire une langouste est un facteur extrêmement important dans ses tentatives de créer une ouverture pour une soumission ou un renversement. Alors que que ses bras et ses mains jouent un rôle moins important et ne sont pas source d’inquiétude ici.

Si vous pouvez bloquer ses hanches, vous pouvez paralyser sa garde et faciliter le passage en garde montée ou en 100 kilos (contrôle latéral).

5. Isoler une jambe

S’attaquer à une jambe de votre adversaire est deux fois plus facile que de s’attaquer aux deux. L’une des premières étapes dans la majorité des passages de garde enseignés est de choisir un côté et d’isoler la jambe de ce côté là.

Une autre façon de penser à ça est : Essayez d’avoir toujours une des jambes de votre adversaire entre vos deux jambes. Il ne faut pas avoir ses deux jambes autour des votre ou à l’intérieur des votre.

6. Choisir “vitesse” ou “pression”

Les passages de garde peuvent être catégorisées en deux classes :  “Vitesse” and “Pression” .

Les passages en “vitesse” reposent sur les attributs athlétiques  comme la rapidité et l’agilité. Ils utilisent des changements rapides de direction et/ou des “acrobaties” pour accomplir le passage.

Il nécessitent moins d’énergie, en règle générale mais ils sont aussi moins efficaces.J’ai remarqué qu’ils ne fonctionnent pas contre des pratiquants ayant un bon niveau. Des exemples de ce type de passage sont : le passage de la roue ou cartwheel ou le passage torreando.

Les passages en “pression” pour beaucoup plus méthodiques et ont en général plus d’étapes techniques. Ils demandent beaucoup de force dans le haut du corps et dans les saisies et reposent beaucoup sur les concepts de “bloquer les hanche” et “monter à l’échelle” décrits plus haut.

Voici un exemple de passage qui utilise la pression plutôt que la vitesse :

Lors d’un passage de garde vous devez choisir l’un ou l’autre. Si une option ne fonctionne pas contre une certain type d’opposant, il est fort probable qu’il l’autre type de passage fonctionne. Lorsque que je rencontre un spécialiste de la garde ouverte rusé, avec des hanches dynamique et que je sens que les passages basés sur la vitesse sont inefficaces, je change immédiatement pour un passage en pression.

N’oubliez pas les soumissions

Bien que je ne suggère pas de baser votre stratégie de passage de garde autour des soumissions, je pense aussi qu’il n’est pas très sage de les mépriser complètement.

Depuis la garde fermée, utiliser certaines attaques de soumission peuvent forcer la réaction et lui faire ouvrir la garde pour que vous puissiez initier le travail de passage.

Il y a deux soumissions qui fonctionnent très bien pour cela : la presse à patate (? ou thrusting choke) et l’ezekiel.

Les soumission du bas du corps sont aussi d’excellentes options contre les pro de la garde. Des champions comme le légendaire Victor Estima qui a développé des attaques très puissant comme la “Estima Lock” qui est capable de détruire même des experts de la garde lorsque qu’elle est utilisée correctement.

Gardez à l’esprit que de tenter une clé de cheville ou de genou vous fait perdre une bonne position supérieure et donne à votre adversaire la possibilité de contrer avec des attaques similaires. Soyez sûr de votre coup et que vos capacités a faire du “scramble” sont bonnes.

Avez-vous d’autres principes ou concepts qui vous ont aidé avec vos passages de garde? Dîtes le moi dans les commentaires ci dessous.

[mc4wp_form id=”81″]

Traduit de l’article original sur http://www.jiujitsubrotherhood.com/passing-the-guard-a-conceptual-approach/ avec l’autorisation de de Nic Gregoriades

(946)


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    18
    Partages
  • 18
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.